Le début d’une histoire

Ma passion pour les livres n’a pas toujours été.

Il faut dire que Gamine j’avais le dont de ne rien faire.

J’aimais rien faire.

Mes parents avaient beau m’acheter toutes les Barbies de la terre, j’y jouais deux jours puis vite lassé je retournais à mon occupation favorite: ne rien faire.

Non! je ne faisais pas rien, je rêvais et rêver est toujours mieux que de ne rien faire n’est-ce pas?

Un jour, ma chère maman qui en avait marre de me voir glandouillé ma supplier de faire quelque chose de ma vie :

« Mais!si tu ne sais pas quoi faire, prend un livre et lit! »

Lire…qu’allais-je faire à lire?

Lire c’est nul que je me disais. Mais ma mère paraissait désespéré, prise de pitié,

J’ai quand-même fait l’effort de prendre un livre dans ma petite bibliothèque et d’essayer de le lire,10 minutes plutard j’étais plongé dedans. À la fin de mon bouquin j’étais triste de l’avoir fini aussi vite et me disais que je n’allais jamais retrouver de livre dans lequel je voyagerai comme j’avais voyagé ce jour là.

En fait il fallait juste trouver le bon livre.

Lire m’apporte le réconfort dont j’ai besoin. Je n’ais malheureusement pas le temps de lire comme je le souhaiterais ,

Mais cela me comble toujours autant.

Je pense que tous le monde peu trouver son bonheur dans la lecture.

J’avais une amie qui n’aimais pas lire parce que selon elle,il suffisait de tourner les pages pour connaître la fin.

Ce que je lui ai répondu,c’est qu’elle n’avait pas compris que généralement on se doute souvent de la fin. Mais si on lit un livre ce n’est pas uniquement pour connaître la fin.

On lit parce qu’on a le désire de savoir comment le personnage va faire pour arriver à cette fin dont nous nous doutons.

Comment va-t’il s’en sortir et les méthodes qu’il va utiliser pour y arriver ou pas.

Bref, J’aime lire .

Publicités

Un Jour dans le Train

 

C’était un vendredi je m’en souviens encore. Un vendredi soir.

Il était tard et je sortais de mes cours.

Pas grand monde sur le Quai mais je m’éloigne tout de même dans un coin ou il y a encore moins de monde.

Je remarque une bande de jeunes aux loin, ils regardent dans ma direction ou se trouve deux garçons, un blanc et un noir. A coté de la plaque que je suis, je me dit qu’il s’agit surement d’une Colonie de vacance…(oui j’ai osé, je  suis exaspérante je sais,Je ne sais même pas d’où çà m’est venu!)

Le train arrive, je monte dans le Wagon et me réjouit du fait qu’il n’y ai personne à l’intérieur. Je vais pouvoir me plonger dans ma musique. En m’installant, je souris à la penser de ce « fabuleux » voyage qui m’attend.

A peine installer, une Bande de garçons dévalent les escaliers du train.  Je mis du temps à me rendre compte qu’il s’agissait de ceux que j’avais vu à l’autre bout du Quai, « ils sont arrivés vite » me dis-je.

A leurs rire, Je sens que ça va être chaud et à ce moment là…je réalise que je suis la seule femme du Wagon et que mon voyage ne sera pas si « fabuleux » que çà finalement, n’empêche je suis déçu…je ne vais pas pouvoir savourer ma musique (oui j’ose encore).

Les paroles de mon père retentissent dans mon esprit. Combien de fois m’avait il prévenu?

Ne jamais me retrouver seule dans un Wagon.

J’aime être seule certes, mais là mon amour pour la solitude risquait de me le faire payer.

Que faire?

Option 1 : Monter à l’étage. Mais, je ne suis pas sûr qu’il y ai du monde. De plus Ils comprendront que je fuis et viendront me chercher par la peau des fesses, là c’est le cas de le dire !

Option 2 : Rester à ma place et faire mine de rien.

J’opte pour l’option 2 décidant de rester assise et de mettre mon casque dans mes oreilles.

Trop stressé à l’idée de ce qu’ils manigancent j’en oublie d’activer ma musique. C’est pourquoi quelques minutes plutard j’entend « PLAF !!!! »

Un des jeunes qui devait avoir à peine 14 ans,(on va l’appeler Jérémie) venait de frapper le crâne d’un gars en face de lui. C’était l’un des deux garçons pas loin de moi sur le quai tout à l’heure. Nous l’appellerons Benoit

Le Benoit se retourne pas content (qui le serait à sa place ?) et se lève. Au même moment toute la bande se lève et lui dit « tu vas faire quoi? c’est un petit »

« Bah d’accord , c’est quoi cette vieille excuse, « le petit » vient de lui mettre une chiquette et ils veulent le frapper parce qu’il n’a pas aimer la sensation ? »me dis -je

Le copain du Gars, le noir se lève et leurs dit d’arrêter parce qu’ils sont prêt à le tabasser eux tous contre lui seul, ça ne le fait pas.

Jérémie sort à Benoit : « le jour ou t’es dans la rue tout seul je te baise ta mère, je prend ton téléphone, ton argent je te prends tout »

Moi derrière je n’ai pas peur. Juste, je regrette de m’être habiller de la sorte. J’aime jouer avec les styles mais là , ma tenue ne jouait pas en ma faveur. J’étais en mode Bon chique, Bon genre. Quel idée !pourquoi je ne me suis pas habillé en mode street !

Quelques minutes s’écoule puis Jérémie disparaît…nous pensons tous qu’il va faire un tour dans le Wagon… puis d’un seul coup…Il SURGIT DE DERRIÈRE MOI et se ru sur le siège en face pour frapper Benoit qui avait changer de place !

Je grimace mais ne dit rien…Punaise que faire?Que faire?

J’ai tellement envie de les aider mais je vais faire quoi?

***********************

Je sors du Train tremblante.

Quel fabuleux voyage ! J’en tremble d’émotion !

Heureusement que ce jour là on venait me récupérer.

Pas une parole n’est sorti de ma bouche dans la soirée.

Oui, j’avais eu peur,

Mais seulement ,Je ne comprenais pas…

Dans la bande il y avait un grand au moins âgé de 20 ans et il laissait faire Jérémie ? C’est ça donner l’exemple?

On va me dire « oui mais c’est le milieu ».

Je connais très bien ce milieu et ils n’agissent pas tous comme ça.

Les gars avec qui j’ai grandis au contraire, leurs auraient dit de se calmer.

Et c’est là que je me suis rendu compte qu’il y a plusieurs catégories de personnes.

Comme partout d’ailleurs, Il y a des Gentils et des Méchants.

D’habitude je ne vois que les bons, et ben là j’ai vu à l’acte les méchants.

Je sais que ce n’est rien, mais j’étais dégoutée tellement dégoûté…j’avais envie de pleurer.

Quand ils sont sortis du Train je n’ai même pas eu le courage d’ouvrir la bouche pour savoir comment allait le gars.

Il était mal, tellement mal de s’être fait humiliée de la sorte et en plus devant une nana, comment pourrais-je lui dire « Ça va? » Il avait honte. Et j’ai vu dans son regard qu’il n’espérait qu’une chose : c’est que je sois réellement en train d’écouter de la musique en pensant que c’était de bons vieux potos qui se chamaillaient !

Je ne sais pas pourquoi j’écris cette petite anecdote, bien sûr j’ai évité les détails et n’ai pas raconté le récit en entier , je pense que ce qui est là déjà suffit amplement car je n’ai pas envie de heurter les sensibilités.

Ce qui m’a réellement fait mal c’est quand je pensais à leurs parents. Mais en réalité, ais-je des raisons d’avoir de la peine pour leurs parents ? Leur Gamin de 12 ans est dehors à 21H du soir !Avec des idiots en plus !il faut le surveiller !Et puis surtout,

La Haine.

Ils avaient tant que çà la haine pour…

Bon …j’écris pour rien là, je connais déjà la réponse. Ce n’est pas une question de haine mais plutôt de pression du groupe. Voilà le Problème !

Quand j’ai raconté ça à mon frère il m’a fait bien rire. « une chikette,d’accord… Deux, c’est moyen MAIS ALORS TROIS! LÀ ÇA VA PLUS!!je fonce dans le tas et j’en ai rien à faire qu’il soit 10 ou 40 ! »

Je peux le comprendre, c’est là que j’ai réalisé que pour un Homme, l’honneur est important.

Je le savais mais n’avais pas pris vraiment conscience de çà.

Je me rappel le regard fuyant de Benoit, le pauvre.

Personne n’a été bléssé ce jour là c’est le principal !

Faites attention à vous les amis !

Big Kiss

 

N’hésitez pas partager cette article

Dans ma tête

Ce qui ce passe là-haut en ce moment c’est le Chaos.

Penser beaucoup sans penser…C’est épuisant.

Ne plus savoir qui l’on est et ce que l’on est…C’est déstabilisant.

Parfois l’envie de Dormir. Dormir et Dormir encore et encore est forte.

Je suis épuisée et ne sais plus ou j’en suis.

En fait,si. Je sais ou j’en suis et ce que je suis mais j’ai peur. Peur de prendre les mauvaises décisions car je sais que la décision que je prendrais maintenant aura un impact direct sur ma vie futur.

Je ne veux qu’une seule chose, être heureuse.

Quand on subit pas mal d’échecs c’est difficile, on a l’impression de ne plus servir à rien.

Aujourd’hui j’écris mais je sais ce qui me reste à faire.

Arrêtez de penser au futur et penser au moment présent.

« À chaque jour suffit sa peine »

L’inquiétude est ce qui rend malheureux et je ne veux pas de ça.

STRATÉGIE DE COMBAT

Le Sport.

Avec le temps et les soucies,j’ai mis le sport de côté car « plus la motivation à sortir de chez moi et revenir essouflée »—> Mauvais état d’esprit. Je ne devais pas voir le sport comme un obstacle mais comme une aide. Au contraire c’est ce qui m’aiderait à aller mieux et à chasser les pensées Négatives .

Les Objectifs à Cours Termes.

Me fixer des objectifs était utile mais je les voyais biieeen trop loin.

Alors au lieu de gravir la Montagne en regardant le sommet, gravissons en analysant la futur prise. C’est comme çà qu’on avance, sans se décourager.

Les Activités .

Tellement prise par mes soucies que j’en oubliais de m’aérer l’esprit.

Ne serais-ce que regarder un bon film.

Ou sortir avec ses amis. Se refermer sur soi-même il n’y a rien de pire. Garder le contact humain.

Produire.

Alors il est vrai que regarder des vidéos sur YouTube m’empêchait de penser à ma vie actuelle. Sauf que ma vie, n’allait pas se faire toute seule. Ce n’est pas en regardant les autres réussir que je vais réussir moi.

L’idée était donc de trouver une activité me permettant de créé. Une activité productif. Exemple : Regarder la télé n’a rien de productif en revanche faire du tricot est productif.

Le tricot reste une activité amusante et lorsqu’on a fini notre création pourquoi ne pas la vendre?

De même pour les activités tel que la pâte fimo, jouer d’un instrument ou écrire,ce sont des choses partageable et qui peuvent nous aider à gagner confiance en nous. Dans mon cas à retrouver ma confiance et ma joie.

Oui J’ai perdu ma Joie et ne compte pas rester comme ça éternellement.

Heureusement mon Blog me permet d’évacuer et de partager tout ce que j’ai envie et ça fait du bien croyez moi!

Moi qui était connu pour transmettre la joie aux autres…ou donc est elle passé?

Je ne m’en étais pas rendu compte mais une copine me l’a fait remarquer.J’ai bien changer et compte redevenir celle que j’étais avant mais en mieux!

J’espère que cette article malgré le fait que je parle de moi,aura pu vous être utile.

Je vous souhaite une Exellente journée!

[Lecture]Une irrésistible envie…

Hello !

Comment allez vous?

Aujourd’hui j’avais envie de parler livre et de continuer avec la série que j’ai commencée de Meg Cabot :

“Une irrésistible envie…”

Je vous avais déjà fait un article là-dessus mais je n’étais qu’au premier Tome. Maintenant que je l’ai presque terminé,je peux en faire une critique plus complète.

Il s’agit d’une série de 5 Tomes.

1- Une irrésistible envie de sucré.

2-Une irrésistible envie s’aimer.

3-Une irrésistible envie de dire oui.

4-Ready To Rock.

5-Happy End.

C’est l’histoire d’une jeune Femme nommée Heather Wells, anciennement star de la Pop elle se retrouve aujourd’hui à  travailler dans une résidence universitaire “Ficher Hall” à New-York.

Entre Meurtre, Passé et histoire d’amour elle va devoir gérer le tout à la fois.

Je vous avoue avoir galérer à rentrer dedans au début. J’ai dû bien emprunter le 1er Tome 5 ou 6 fois à la bibliothèque parce qu’il dormait sur ma table de chevet et les jours passant, avant même que je puisse me replonger dedans il fallait déjà le rendre.

En général quand je met du temps à m’imprégner d’un livre c’est bon signe.

C’est pourquoi un jour je me suis décidée à le lire sérieusement et me retrouve à lire le Tome 5 aujourd’hui.

Même si c’est une histoire qui me plait arrivée au 5 ème Tome je vous avoue en avoir un peu marre. Je le lit parce que lorsque je commence quelque chose j’aime aller jusqu’au bout mais honnêtement, au bout d’un moment c’est un peu saoulant : Meurtre —>On trouve le coupable —> Sauver!

Pendant les 3 premiers Tome c’est pas dérangeant, mais jusqu’au 5 ème…est-ce réellement nécessaire ?

Le Problème n’est pas tellement qu’il s’agit d’un Roman Policier, j’aime ça. Mais le soucie c’est que le déroulement de l’histoire ne change pas c’est quasiment la même à chaque fois et on finit assez vite par se lasser.

Je Pense que Meg a essayée de changer le concept dans le Tome 4 ou la Copine de son Ex à des problèmes. Mais celui là a été le plus ennuyeux de tous. Du moins, pour l’instant parce que je n’ai pas encore terminé le 5 mais de ce que je vois des les premiers chapitres il est loin d’être aussi ennuyeux.

Pour l’instant celui qui reste mon préféré est le Tome 3.

C’est celui dans lequel j’ai le plus rigolé bien que l’histoire soit assez glauque!

Si je continue cette série c’est aussi parce que j’aime le personnage qu’incarne Heather, je me retrouve beaucoup en elle alors que physiquement nous n’avons rien à voir. J’aime son monde ou les gens qu’elle côtoie son très souvent tiré par quatre épingle (chose qu’elle déteste mais que j’aime lol).

Dois-je vous conseiller de lire cette série ? Je ne sais pas. Honnêtement, je pense qu’on peut trouver mieux quand-même, mais çà vaut quand même le détour si vous êtes en galère de livres !

Ce qui me déçoit par contre c’est son histoire de coeur que je trouve un peu “gnangnan”. Dans les premiers Tome j’aimais bien mais maintenant, je trouve que Cooper incarne trop le cliché du Mec que « tous le monde voudrait avoir mais que tu vois seulement dans les livres. »

C’est là qu’effectivement on reconnaît le décalage qu’il y a entre livres pour Adolescents et livre pour Adultes. Et encore!

Cette série m’a quand-même permis de passer de bons moments et d’oublier mon quotidien mine de rien.

Ça fait du bien parfois!

Sur ce, je m’arrête ici!

A très vite les amis!

Histoire du Mercredi #1

Je ne sais pas pourquoi j’appelle cet article “histoire du mercredi” parce que ça ne se déroulait pas du tout un mercredi,mais surement que le mercredi me fait penser à mes jeunes années ou je restais à la maison à regarder la télé avec tous ces anciens dessins animé super cool + midi les zouzous , je peux vous dire que le mercredi j’étais bien gâtée avec toutes ses histoires!

Bon alors, même si ce Billet sera publié quelques mois plus tard, je prends quand même le temps de l’écrire aujourd’hui parce que les choses sont fraîches.

Aujourd’hui Lundi.

Comme à mon habitude je prends les transports en commun afin de me rendre à mes activités quotidiennes.

Arriver sur le Quai , pas grand monde. Je me dirige donc à l’endroit ou je me pose habituellement. Là ce trouve deux jeunes filles…je marche lentement mais sûrement en direction de celles ci. Je remarque que sur les deux, une à préférer s’asseoir sur le banc bancale, l’autre occupant le milieu du banc correct (je vous l’ai dit Je les connaît par cœur ces bancs, et pour cause l’autre jour en m’asseyant sur le “Bancale” j’ai bien failli me faire renverser par mon propre poids ! ). Je vois que celle assise au milieu du banc  me regarde.

Je la regarde mais, passe vite à autre chose. Sur le moment mon intuition me dit de m’installer ailleurs mais, je ne l’écoute pas me disant qu’il y a de la place à côté d’elle et que je n’ai pas à aller autre part et encore moins envie de m’asseoir sur le banc chelou de l’autre jour. Je me demande comment l’autre fait-elle pour rester dessus d’ailleurs.

Je m’avance regarde les deux sièges se trouvant aux deux extrémités puis m’assois sur celui de droite . Elle n’a pas l’air très contente…3 minutes plus tard elle se tourne vers moi puis me demande du crédit d’appel avec une voix toute mignonne.

Lorsque sa pote décroche au bout du fil sa voix change et je comprend qu’elle saisit l’occasion de se présenter à moi.

(Deux points,ouvrir les guillemets)

“Ouai allô! Wallah j’vais pas attendre dix ans t’es où?

Suivit d’un racontage de vie que comme quoi son père est en prison et tout le tralala…

Conversation terminé elle me tend mon téléphone en mode

Voilà maintenant tu vois qui chui “.

Les questions qui me sont venu en tête à l’instant son notamment celle ci “pourquoi voulait elle attirer mon attention?”

Elle ne me faisait pas peur car elle non plus ne savait pas qui j’étais.Non je pense que si finalement, je pense qu’elle a tout de suite senti quelle genre de Fille j’étais et voulait me faire un renvoi du genre “Tiens toi tranquille chui pas n’importe qui“.

Les leçons que j’en ai tirées

Ce qui m’a impressionné dans cette histoire c’est la force de l’intuition. Je ne sais pas si l’on nait comme çà ou si elle s’aiguise avec l’expérience. En tout les cas, une chose est sur, il est important de l’écouter si ça aurait été un homme bien-sûr que j’aurais agit autrement mais là c’était une fille. Cela ne veut rien dire j’en suis bien consciente mais bon! C’est moi je suis comme ça!

Je n’aime pas que les gens se permettent de faire comme si tout leurs appartenaient parce qu’ils ont une soi-disant « prestance ».

Voilà voilà les amis c’était le petit partage du jour ou l’”Histoire du Mercredi”.

Si vous avez aimés,une autre histoire de ce genre,va arriver, mais cette fois-ci elle est beaucoup plus Grave. Je ne sais pas encore quand je la posterai mais elle sera là bientôt .

à très vite!

Bisous

Saison inspirante

Cette saison ou tout se renouvelle, la faune se reproduit la flore bourgeonne,
Selon moi le printemps est une saison inspirante et je compte fort en profiter.

Apprécier le parfum des fleurs et même les apprécier tout cours. Les regarder prendre des photos,de jolies photos.
Profité du beau panorama que nous offres celle-ci.
Pique-niquer,dormir…bref je trouve que c’est une période apaisante et ressourçante.

Le printemps est l’une de mes saison préféré avec l’Automne
Je trouve que c’est la saison ou beaucoup de choses se passe dans la l’année et très souvent pour moi, les meilleures moments.

C’est la période ou les idées naissent. J’ai tout pleins d’idées, parfois réalisables parfois irréalisable.
Mais est-il possible de penser à des choses irréalisable ?

Je pense que non. Rien est impossible, seulement il faut s’en donner les moyens.

J’aime cette saison, elle me donne envie d’exister et d’être moi. De me retrouver et ça fait du bien!

Et vous aimez vous le printemps?

De quoi parle mon Blog

Je fais cet article bien après en avoir écrit plusieurs déjà, je sais.

Mais je pense que ce billet est utile. Pour ceux qui ont l’habitude de me lire, vous aurez certainement remarqué que mon blog est différent des autres.

Ici je décide de parler de sujets dont j’ai envie, sans pour autant être classé dans une catégorie .

Je suis comme ça. J’aime tirer leçon de chaque chose que je vis et que je vois mais n’aime pas le garder pour moi.

J’aime partager, parce que je pense que c’est utile .

Lorsque j’ai commencé j’avais décidé de parler de beauté mais, je me suis vite rendu compte durant cette année que la beauté n’est pas ce qui me concerne vraiment, j’aime la mode certes mais, le makeup n’est pas une passion pour moi.

Je pense que lorsqu’on tient un blog,il est primordial de partager des choses que l’on aime et non se forcer parce que c’est la mode ou autre.

Je n’ai pas envie de me forcer pour écrire.

Je veux écrire parce que j’ai envie d’écrire et sur le sujet qui me tiens à coeur.

Les Changements du Blog

Vous l’avez remarqué, le blog s’appelle maintenant « l’Instablelyly »

Pourquoi ?

Quelque chose d’instable est quelque chose qui n’a pas de base solide, quelqu’un d’Instable est quelqu’un qui a du mal à trouver son équilibre. C’est en effet mon cas. J’ai du mal à trouver mon équilibre parce que je suis comme une enfant. « Je veux çà !puis çà !et je veux faire ci et çà ! » Voilà j’aime bouger et découvrir comme une enfant.

J’aime apprendre et j’aime le changement.

Lyly, vous vous douterez bien que c’est mon surnom.

Au niveau des sujets, je l’ai déjà expliqué plus haut je parlerai de ce qui me viens en tête. Mes Articles seront parfois long, parfois court bref,j’écrirais comme cela me viens.Car bien-sur tout dépend de ce que j’ai envie de vous transmettre.

Je serais donc ravie de partager cette aventure avec vous.

En attendant le prochain article

Bisous Bisous!